Tout ce qu'il faut savoir (ou presque) sur la Feria de Dax

La marée de foulards rouge va déferler mercredi à Dax, lors de la cérémonie d'ouverture. C'est à ce moment-là que chacun peut nouer le foulard autour de son cou.
La marée de foulards rouge va déferler mercredi à Dax, lors de la cérémonie d'ouverture. C'est à ce moment-là que chacun peut nouer le foulard autour de son cou.

Cinq jours et cinq nuits durant, la cité thermale passe en mode feria. Festayres novices ou expérimentés, voici quelques conseils ou rappels pour profiter pleinement de la fête en rouge et blanc

V

ous vous posez mille questions sur la Feria de Dax qui a démarré ce mercredi 12 août pour durer jusqu'au dimanche 16 : comment venir, dormir, comment s'habiller, qu'est-ce que vous ne devez pas louper ? Sudouest.fr vous fournit le maximum de réponses possible. Pour le reste, il faut bien laisser une part d'improvisation.

L'habit fait le festayre

Premier incontournable de la feria : la tenue. Elle est inspirée de celle des fêtes de Pampelune, le blanc étant la couleur du Pays basque et le rouge celle de la Navarre. À Dax, le rouge et blanc se sont imposés au milieu des années 1990, portés par le président de la commission des fêtes de l'époque, Pascal Dagès.

Un festayre dacquois dans une tenue exemplaire.

Le festayre (fêtard en gascon) de Dax est donc tout de blanc vêtu (du moins pendant les premières heures de la fête), le reste des accessoires est en rouge, à commencer par le foulard.Attention ! Il n'est à enfiler qu'après la cérémonie d'ouverture, mercredi à 19h30 place de la mairie.

La ceinture, appelé cinta en basque, est facultative, mais du plus bel effet. Idem pour le béret, appréciable en cas de soleil et plus local que le chapeau de cow-boy. Après, c'est toujours pareil, tout dépend comment c'est porté.

Aux pieds, les festayres les plus expérimentés savent qu'une bonne paire de baskets peut être salvatrice. Les tongs ou sandales sont vraiment à éviter.

À noter la petite touche en plus, le vernis à ongles rouge et blanc qui fait fureur ces dernières années.

Tous les chemins mènent à Dax

Si les forains finissent par libérer l'accès aux arènes, outre l'accès en train par la gare SNCF, plusieurs réseaux de bus permettront d'atteindre le coeur de la fête sans encombre, depuis l'agglomération comme depuis plusieurs villes du département (Peyrehorade, Labenne, Capbreton, Seignosse, Mont-de-Marsan, Léon, Messanges, Mimizan, Saint-sever, Pouillon, etc.) avec les lignes de bus des ferias.

Ceux qui arriveront en voiture pourront se garer sur l'un des trois parkings gardés au nord, à l'ouest et au sud de la ville, puis rejoindre le centre-ville grâce aux navettes à 1 euro.

 

 

Le repos des festayres

Où dormir pendant la feria ?

Les nuits les plus courtes sont les meilleures, certes, mais il ne faut pas négliger la récupération et le sommeil. Selon que vous soyez prévoyants, adeptes du système D, en terrain connu ou non, hôtels, campings, chambres d'amis, tout est bon à prendre et à lire ici.

Les horaires

Festayres, synchronisez vos montres : la fête se termine à 3 heures du matin pour les nuits de mercredi à jeudi et de dimanche à lundi, et à 4 heures pour les trois autres soirées. Les peñas et bodegas arrêtent de servir une heure plus tôt dans tous les cas.

Les Écocup, ou gobelets en plastique réutilisables, ont fait leur trou à la feria de Dax comme ailleurs.

On ne présente plus l'Écocup, ce gobelet réutilisable à 1 euro de consigne. Cela oblige seulement le premier qui paye la tournée générale inaugurale à rester jusqu'au bout de la soirée pour récupérer sa mise de départ. Ce qui n'est pas, en soi, un problème pour tout le monde.

Programme : des thématiques et des toros

Chaque jour de feria a un thème : la Journée landaise mercredi, la Journée des enfants jeudi, la journée du folklore vendredi, la Journée de spectacles samedi et la Journée de la musique dimanche. Pour les temps forts, suivez la musique des bandas, elles se trouvent toujours au bon endroit au bon moment.

Enfin, la feria ne serait tout simplement pas sans les spectacles taurins : au programme une corrida par jour à 18 heures à partir de jeudi, sauf le samedi 15 août où il y en aura deux. Les cartels sont à retrouver par ici  

Ainsi que le concours de novilladas non piquée jeudi et vendredi matin, la corrida de rejon dimanche matin et le grand concours landais de Dax mercredi soir.